10/12/2017

Le blues du dimanche soir

Ainsi donc Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël, enterre les accords d’Oslo, déjà mal en point, sans aucune considération pour la population musulmane, se moquant de la réprobation quasi universelle qu’il suscite. Rapport de force oblige, il joue les Israéliens contre les Palestiniens, et tant pis pour les dégâts !

La TG du samedi accompagne la révélation d’un nouveau cas d’abus sexuel dans un collège du discours de Mme Calmy-Rey pour le 30ème anniversaire du bureau de l’égalité entre femmes et hommes et de prévention des violences domestiques. « On parle du malaise des hommes, des excès du féminisme (…). Ces doutes, ces interrogations sont parfois aussi portées par des femmes. Ne nous leurrons pas, elles visent, je parle des doutes et des interrogations, surtout à maintenir les rapports de pouvoir d’aujourd’hui entre les femmes et les hommes. Elles visent à maintenir le statu quo ». La position est claire : rapport de pouvoir, rapport de force, dans lequel il n’y a pas d’espace pour la nuance. Les femmes contre les hommes, et tant pis pour eux (qui sait, peut-être, un peu pour elles aussi) !

A Genève, le Cartel intersyndical décrète une grève qui n’apparaît légitime qu’à ses yeux et à ceux des partis politiques qui défendent leur fond de commerce. Difficile en effet de croire que l’employé du secteur privé va compatir : réorganiser les professions étatiques de manière à ce que la plupart d’entre elles soient améliorées, notamment dans celles qui emploient une majorité de femmes, est-ce si terrible ? Recapitaliser à hauteur de 4,7 milliards une caisse de pension qui menace sinon de réduire drastiquement ses prestations, à la condition de passer à une primauté des cotisations comme elle se pratique dans quasi toutes les caisses privées, est-ce inique ? Dénoncer un budget déficitaire avec l’engagement de 300 nouveaux postes, dans une période très tendue pour les finances du canton, voté par le centre gauche en commission, est-ce réaliste ? La grève est un rapport de force ; au-delà de celui qui l'oppose au Conseil d'Etat, le Cartel joue ici les fonctionnaires contre les privés ! Et tant pis si l’écrasante majorité de ceux-ci pense que ceux-là sont des enfants gâtés !

En 1989 tombait le mur de Berlin ; je me souviens très bien de la joie et de l’enthousiasme partagés à l’occasion de la fin du monde bipolaire. Faut-il donc, 28 ans après, que nous nous ingénions à construire de plus en plus de murs ?

J’ai le blues du dimanche soir.

15:18 Publié dans Air du temps, Humeur | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | |

Commentaires

J'ai trouvé quelque chose pour vous qui aurait eu sa place dans votre billet sur "la séduction et ses pièges". Celui-ci étant fermé...
"...La troisième heure du matin sera consacrée à la culture de l'enthousiasme.
Durant cette heure-là, les maîtres n'auront pas d'autre but que d'intéresser vivement, ou d'émerveiller, ou d'émouvoir leurs élèves, en leur révélant tout ce qu'il y a de beau dans l'univers ou dans l'esprit de l'homme"
Henri Roorda in "Le pédagogue n'aime pas les enfants", réédité à Lausanne (2017).
PS. Vous avez tort de hurler avec les loups sur la reconnaissance de Jérusalem par les USA à mon avis, mais c'est un autre débat...

Écrit par : Géo | 10/12/2017

Voici un article très intéressant qui démontre à quel point la politique actuelle est basée sur une idéologie pour arriver à ses fins, ce qui complexifie la situation réelle.
http://reseauinternational.net/jerusalem-nest-pas-la-capitale-de-lisrael-biblique/
"L’endroit réel du Mont du Temple et de la totalité de “l’état d’Israël” est basé sur une idéologie, à la fois fausse, mensongère et trompeuse. La décision fondée sur une ignorance crasse de Donald Trump, de transférer l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem ne fait que rendre l’affaire encore plus trompeuse.

Du reste, on ne sait plus trop que penser de l'objectif réel de Trump, dont on peut lire différentes interprétations.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 11/12/2017

Sans aucune considération pour la population musulmane et chrétienne, les lois internationales et plusieurs résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unis. Les habitants des 2 Jérusalems sont chrétiens, juifs et musulmanes : ceci fait la beauté unique de la Vieille Ville. Cette ville appartient à trois traditions, ce n'est pas possible de la brader ainsi. Mais pas de blues - Jérusalem a survécu à bien d'autres moments historiques très difficiles - ces résidents sont des citoyens résilients !

Écrit par : Carol Scheller | 11/12/2017

M-F de Meuron @ Si ce n'est pas du délire, alors comment cela s'appelle ?

"La mosquée Al-Aqsa et le dôme de la pierre (Le Mont du Temple pour les juifs) sont situés au point le plus bas de la topographie de Jérusalem. La question est: où est la montagne qui est mentionnée dans la bible ? Va t’elle venir avec l’ambassade de Trump ? Aucune intention de sarcasme ici.

Jérusalem pourrait être l’endroit où le temple d’Hérode (37 AEC ~ 70 EC) se situa mais elle n’est définitivement pas la terre du premier temple ou de la ville qui aurait été témoin des histoires des patriarches israélites.

Jérusalem n’est pas la ville historique du roi David ni la capitale de l’Israël biblique. Voilà pourquoi elle ne devrait jamais être reconnue ou acceptée comme la capitale de l’Israël moderne.

L’endroit réel du Mont du Temple et de la totalité de “l’état d’Israël” est basé sur une idéologie, à la fois fausse, mensongère et trompeuse. La décision fondée sur une ignorance crasse de Donald Trump, de transférer l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem ne fait que rendre l’affaire encore plus trompeuse."

Dr Ashraf Ezzat

Le stade suivant, c'est s'en référer peut-être à Mein Kampf...

Écrit par : Géo | 11/12/2017

@ Géo: à mes yeux, que Jérusalem ne soit pas la capitale biblique de l'Etat hébreu n'est pas décisif. Plutôt son statut si particulier de ville sacrée pour 3 religions, ainsi que les idéologies qui s'y rattachent. Jai de plus en plus l'impression que ce conflit qui dure depuis 1948 ruine inéluctablement tout effort fait pour trouver une issue. J'ai cru aux accords d'Oslo, j'ai été choqué par la mort de Rabin, pourtant, je reste persuadé que la solution des deux Etats est la seule raisonnable. Déplacer l'ambassade US à Jérusalem, c'est sans conteste mettre le feu aux poudres et Trump doit le savoir parfaitement. C'est donc l'autre terme de l'alternative vers lequel on se dirige: régler le problème par la force (et bien sûr, la guerre). Personnellement, je ne peux accepter ce mode de résolution (qui ne garantit pas d'ailleurs un résultat pérenne).

Écrit par : Jean-Michel Bugnion | 11/12/2017

Jérusalem : Le président tchèque taxe l’Union européenne de « lâche »

IsraelValley
dimanche 10 décembre 2017, par Desinfos

Voir en ligne : http://www.israelvalley.com/2017/12...

Le président tchèque Milos Zeman a accusé samedi l’Union européenne d’être « lâche », en commentant la réaction de Bruxelles après la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par le président américain Donald Trump.
« L’Union européenne, lâche, fait tout pour qu’un courant terroriste pro-palestinien prenne le dessus sur un courant pro-israélien », a affirmé sans préciser davantage sa pensée M. Zeman, qui se présente en défenseur de l’Etat hébreu. « Comme preuve, je tiens à rappeler que le Parlement européen a récemment autorisé l’allocution d’une terroriste palestinienne déclarée coupable, qui a affirmé que la lutte contre l’autonomie palestinienne est identique à celle contre les Juifs à Auschwitz », a aussi dit le président.
Un petit tour des infos.....

Jérusalem capitale d’Israël: merci aux médias qui prennent tous (sans exception) la défense d’Israël!

""En réalité, les médias confirment que les palestiniens sont des barbares... Et France Télévision, CNews, BFMTv, et consort ne font que prévenir les juifs du malheur qui pourrait les attendre."

"Malheureusement ces médias n’ont pas compris qu’avec ou sans cette déclaration, les-dits palestiniens n’ont pas d’autres but dans la vie que de tuer du juif. Alors, tant qu’à faire, autant que ce soit avec Jérusalem comme capitale."

Merci Messieurs les journalistes !

Par Ariel Melles – JSSNews

https://jssnews.com/2017/12/08/jerusalem-capitale-disrael-merci-aux-medias-qui-prennent-tous-sans-exception-la-defense-disrael/?

Jérusalem capitale d’Israël: réactions en chaîne!

https://jssnews.com/2017/12/08/jerusalem-capitale-disrael-reactions-en-chaine/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+JSSNews+%28JSSNews%29

« Le roi est nu ». Trump démasque les tartuffes. Par Jean-Pierre Lledo
Qu’y a-t-il de plus gravissime dans la vie des Nations que l’appel de l’une d’entre elles à en détruire une autre ? Hier l’Allemagne, aujourd’hui l’Iran. Qu’y a-t-il de plus gravissime dans la vie des Nations que leur indifférence générale à un tel appel ? Ainsi, ce ne fut jamais pour condamner les chefs d’Etat iraniens qui depuis Khomeiny incluent cet appel …

Lire la suite...

Écrit par : Patoucha | 11/12/2017

Informez-vous Monsieur avant de faire un billet sur un sujet qui vous dépasse et qui fait s'agglutiner les deux blogueuses antisémites de la blogosphères:

1/ sur MFM: La disparition d'Oussama Ben Laden

"Je suis profondément attristée par l'annonce de la mort d'Oussama Ben Laden"

http://mfmeuron.blog.tdg.ch/archive/2011/05/03/la-disparition-d-oussama-ben-laden.html

2/ La pompière de "Gaza au jour le jour"

3/ En 1995, le Congrès des États-Unis a déclaré que Jérusalem devait être reconnue comme la capitale d'Israël et que l'ambassade des États-Unis devait être située à Jérusalem.

"Le Conseil de sécurité des États-Unis a tenu une session d'urgence vendredi pour critiquer la décision des États-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Voici des extraits des remarques puissantes de l'ambassadeur des États-Unis, Nikki Haley. Le post Facebook de la vidéo d'UN Watch a déjà reçu plus de 180 000 vues.

Merci, Monsieur le Président. Le peuple juif est un peuple patient. Pendant trois mille ans de civilisation, de conquête étrangère, d'exil et de retour, Jérusalem est demeurée leur foyer spirituel. Pendant près de 70 ans, la ville de Jérusalem a été la capitale de l'État d'Israël, malgré de nombreuses tentatives de nier cette réalité.

Le peuple américain est moins patient. En 1948, les États-Unis ont été la première nation à reconnaître l'État indépendant d'Israël. En 1995, le Congrès des États-Unis a déclaré que Jérusalem devait être reconnue comme la capitale d'Israël et que l'ambassade des États-Unis devait être située à Jérusalem.

Les présidents Clinton, Bush et Obama étaient tous d'accord avec cette position, mais ils n'ont pas agi. Ils ont retardé, dans l'espoir qu'un processus de paix produirait des résultats - des résultats qui ne sont jamais venus.

Pendant 22 ans, le peuple américain a massivement soutenu cette position, et il a attendu. . . et attendu. Cette semaine, le président Trump a finalement pris la décision de ne plus nier la volonté du peuple américain ...

Israël, comme toutes les nations, a le droit de déterminer sa capitale. Jérusalem est la maison du parlement, du président, du premier ministre, de la Cour suprême et de plusieurs de ses ministères.

C'est le bon sens simple que les ambassades étrangères soient situées là. Dans presque tous les pays du monde, les ambassades américaines sont situées dans la capitale du pays hôte. Israël ne devrait pas être différent.

Les États-Unis ont pris cette mesure en sachant parfaitement que cela soulèverait des questions et des préoccupations. Nos actions visent à faire avancer la cause de la paix. Nous devons reconnaître que la paix est avancée, pas en retard, lorsque toutes les parties sont honnêtes les unes avec les autres. Nos actions reflètent une évaluation honnête de la réalité.

Je comprends la préoccupation des membres d'appeler cette session. Le changement est difficile. Mais nous ne devrions jamais douter de ce que la vérité peut faire. Nous ne devrions jamais douter que lorsque nous faisons face à la vérité, que nous croyons en l'esprit humain et que nous nous encourageons les uns les autres, cette paix peut arriver.

À ceux qui ont des préoccupations de bonne foi sur l'avenir de la paix entre les Israéliens et les Palestiniens, permettez-moi de vous assurer à nouveau que le Président et cette administration restent attachés au processus de paix.

À ceux qui n'agissent pas de bonne foi - à toute personne, leader, pays ou groupe terroriste qui utilise la décision de cette semaine comme prétexte à la violence - vous vous montrez seulement comme des partenaires inaptes de la paix.


Enfin, je ne laisserai pas passer ce moment sans un commentaire sur l'ONU elle-même. Pendant de nombreuses années, les Nations Unies ont été outrageusement les centres d'hostilité les plus importants du monde à l'égard d'Israël.

Les États-Unis ont fait beaucoup plus pour nuire aux perspectives de paix au Moyen-Orient que de les faire progresser. Nous ne serons pas une partie à cela. Les États-Unis ne sont plus d'accord quand Israël est injustement attaqué aux Nations Unies. Et les États-Unis ne feront pas de sermons aux pays qui manquent de crédibilité lorsqu'il s'agit de traiter équitablement les Israéliens et les Palestiniens.

ABE

Écrit par : Patoucha | 11/12/2017

@ Patoucha: Bien sûr que le sujet me dépasse, comme il dépasse tout le monde, preuve en est la terrible impossibilité de mettre fin à ce conflit.
Vos deux interventions démontrent d'ailleurs à quel point les lignes sont marquées: le "seul but dans la vie des Palestiniens est de tuer du juif" (sic!) ainsi que votre manière de vous exprimer à la 1ère personne du pluriel pour défendre l'option Trump, censée amener la paix (je ne vois pas vraiment comment), m'indiquent un positionnement définitif. J'ai publié vos commentaires, mais je ne désire pas que ce blog devienne la foire d'empoigne des pro et anti des parties en conflit. D'ailleurs, le sujet de ma note portait sur mon état d'âme devant l'érection de murs entre les peuples, les genres, les professions. Par conséquent, je ne publierai pas davantage une intervention, qu'elle soit pour ou contre les Israéliens ou les Palestiniens. ABE

Écrit par : Jean-Michel Bugnion | 11/12/2017

Souvenez-vous! C'est vieux de 10 ans : Obama : "Jérusalem sera la capitale d'Israël"

https://tempsreel.nouvelobs.com/monde/la-presidentielle-americaine-2008/20080723.OBS4114/obama-jerusalem-sera-la-capitale-d-israel.html … via @LObs

Écrit par : Patoucha | 12/12/2017

La ligue arabe a demandé à Donald Trump de revenir sur sa décision.

Souhaitons qu'il écoute cette requête qui est la seule possibilité dans un futur qu'il faut souhaiter proche pour tous de réconciliation et de paix durable dans la région

entre Juifs et Arabes.

Tous les Juifs ne sont pas sionistes et déjà depuis un certain temps des groupes d'amitié entre femmes arabes et juives sèment des graines d'espérance.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 12/12/2017

Les commentaires sont fermés.