23/12/2016

Ach, ces Welches!

On se souvient de la dépression bien arrosée d’Yvan Perrin, des attaques médiatiques d’outre Sarine contre le candidat au Conseil Fédéral Parmelin, accusé de trop bien servir les vignes suisses du Seigneur, et maintenant, Céline Amaudruz !

Quand on a fait une sacrée java (1,92, excusez du peu !), qu’on occupe des fonctions politiques nationales et médiatisées, il est incompréhensible de ne pas prendre un taxi, voire même Uber …

Quelle mouche l’a donc piquée ? Quelle malédiction frappe les ténors romands de l’UDC ? Quel spleen baudelairien taraude-t-il leur âme ?

Peut-être est-ce parce qu’ils se sentent un peu …étrangers au sein de leur parti ?

Bien sûr, il reste l’inébranlable Freysinger, mâle alpha doit dans ses bottes, dur au mal et aux mots. Oui, mais, lui, c’est un survivaliste !

13:36 Publié dans Air du temps, Genève, Humeur | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |