23/12/2016

Ach, ces Welches!

On se souvient de la dépression bien arrosée d’Yvan Perrin, des attaques médiatiques d’outre Sarine contre le candidat au Conseil Fédéral Parmelin, accusé de trop bien servir les vignes suisses du Seigneur, et maintenant, Céline Amaudruz !

Quand on a fait une sacrée java (1,92, excusez du peu !), qu’on occupe des fonctions politiques nationales et médiatisées, il est incompréhensible de ne pas prendre un taxi, voire même Uber …

Quelle mouche l’a donc piquée ? Quelle malédiction frappe les ténors romands de l’UDC ? Quel spleen baudelairien taraude-t-il leur âme ?

Peut-être est-ce parce qu’ils se sentent un peu …étrangers au sein de leur parti ?

Bien sûr, il reste l’inébranlable Freysinger, mâle alpha doit dans ses bottes, dur au mal et aux mots. Oui, mais, lui, c’est un survivaliste !

13:36 Publié dans Air du temps, Genève, Humeur | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Chez nous, on ne lapide plus avec des pierres mais avec des accusations lapidaires. Que vivait au fond d'elle, en cette période de fin d’année Céline A. pour avoir cumuler de pareilles fautes (alcool, conduite, résistance, panique) dans un laps de temps si bref?
La vie est si exigeante actuellement que l'état de rupture menace beaucoup de monde, surtout ceux qui s'appliquent à faire de leur mieux. Que ceux qui ne se sentent pas concernés lèvent la main...!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 23/12/2016

"Chez nous, on ne lapide plus avec des pierres mais avec des accusations lapidaires."

Bon, espérons qu'elle va comprendre ce qui fait la chose, l'UDC étant un parti qui adore la lapidation de moult personnes, institutions, groupes de personnes, etc. etc.

Écrit par : Marcel | 26/12/2016

C'est vous Monsieur Marcel qui allez bientôt comprendre que la lapidation verbale dont fait preuve parfois l'UDC n'est rien face à la vraie, la physique, qui s' immisce de plus en plus dans notre société portée par les adeptes de la charia que vous et vos amis ne combattez même avec des mots.

Écrit par : norbert maendly | 27/12/2016

Mais voyons, la lapidation fait partie de l'héritage culturel chrétien: souvenez-vous de celle de la femme adultère et des mots du Christ: "Que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre"!

Écrit par : Jean-Michel Bugnion | 27/12/2016

Votre christianophobie vous aveugle Monsieur Bugnon, elle se traduit par l’incohérence de vos propos. C'est précisément le christ qui invite à pardonner à la femme adultère à contrario des islamistes par exemple pour lesquels le pardon est une faute puisqu'il suppose de la compassion pour celui qui a osé désobéir à la règle coranique. La lapidation existait avant Jésus et aussi après mais pas au nom de Jésus. Cependant je dois reconnaître chez vous un esprit solidaire en matière d’opinion puisque c'est à Mr Marcel que je répondais.

Écrit par : norbert maendly | 27/12/2016

Il est à noter que l'un des frères Ramadan, il y a quelques années, s'exprimant dans les colonnes du MONDE précisait que si Jésus a sauvé sa vie à la femme adultère en revanche il n'a pas condamné la lapidation!

Alors que, nous, chrétiens, avions estimé terminé une fois pour toutes cet acte de torture (avec le soin musulman apporté au choix des pierres afin que petites le supplice dure plus longtemps).

La parole divine qui nous vient par le prophète Osée n'est-elle pas, telle l'étoile de Noël, resplendissante:

"Je ne veux pas des sacrifices sanglants,
je veux des cœurs repentants."!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/12/2016

Les commentaires sont fermés.