30/10/2015

Conformité ou conformisme?

 

 

Bien sûr que l’Usine doit être en conformité avec la loi, il ne peut en être autrement. Mais, dans les démocraties, les lois ne sont jamais totalitaires ; chacune d’elle autorise son interprétation, fondement même du travail des juges et des avocats. Donc, il est certain qu’à terme, les services du DES et l’Usine parviendront à un compromis sur l’interprétation de la LRDBHD qui sera acceptable par les uns et les autres.

 

La réaction politique de la droite en Ville de Genève va bien au-delà du souci d’arriver à une conformité acceptable par l’Usine ; elle tombe dans le champ de la tentation conformiste : jeunes, alternatifs, foireurs, tagueurs,  vous allez être punis par là où vous avez péché et nous allons vous remettre dans le droit chemin, vous montrer comment vous devez vous comporter, dénoncer vos dérives alcooliques ou fumeuses, bref, vous rendre conformes à l’image que nous voulons de vous.

 

Tenter d’éradiquer l’anticonformisme d’une partie de la jeunesse est bien mauvaise politique ! Il suffit de penser à tout ce que les mouvements de ce type ont apporté dans notre histoire, tant sur le plan politique (le féminisme par exemple) que sur le plan artistique (les surréalistes) ; ce serait réaliser une société de clonage générationnel, privée des forces vives créatives et inventives qui prennent naissance dans la nécessaire remise en cause du monde qui caractérise l’adolescence et les débuts de l’âge adulte (et qui se prolongent heureusement parfois bien au-delà !). Ce serait, en fait, figer toute possibilité d’évolution !

 

De grâce, cessons de vouloir que les jeunes nous ressemblent  (d’ailleurs est-ce souhaitable ?), arrêtons de vouloir leur faire la leçon avec le corollaire d’exacerber les tensions ! Laissons à la fois la jeunesse se faire et le compromis s’élaborer !

 

11:52 Publié dans Air du temps, Genève, Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Le "monde alternatif" est un lieu d'expérimentation,indispensable au développement social et culturel, ainsi qu'à la création. L'Usine est un creuset d'où sont issus aujourd'hui des gens qui comptent dans le monde des arts à Genève et dans le monde. Nous avons besoin du "Off" !
L'attitude de "la droite" est une nouvelle "Genferei"...
...qui une fois encore donne une image ridicule de notre ville !

Écrit par : Bertrand de Weck | 04/11/2015

Les commentaires sont fermés.