11/10/2013

Handicap et société

 

Vous trouverez ci-dessous le texte de la lettre de lecteur publiée par la TdG aujourd’hui sous le titre « Des signatures éloquentes ».

 

La Fégaph (fédération genevoise d’associations genevoises de personnes handicapées et de leurs proches) a proposé aux candidats du Grand Conseil de soutenir son « Manifeste pour une Genève qui facilite la vie des personnes en situation de handicap et à mobilité réduite ». http://fegaph.ch/manifeste-2013-2018/

 

Les résultats qu’elle vient de publier sont intéressants à considérer selon la logique des trois blocs au prochain législatif :

Alternative (EaG, PS et LV), 32 des 34 députés élus ont signé le manifeste.

 

Entente (PDC et PLR), 17 sur 35.

 

UDC et MCG, 3 sur 31.

Ces chiffres parlent d’eux-mêmes. Qui désire mener une politique sociale ? Qui souhaite une société qui accepte les différences? Qui se préoccupe de ceux qui n’ont pas eu de chance ?

Quel type de société souhaitez-vous ? A chacun de choisir son exécutif le 10 novembre, après ce sera trop tard. 

Jean-Michel Bugnion, député Les Verts

11:24 Publié dans Air du temps, Genève, Humeur | Tags : handicap | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Il était temps qu'une organisation telle que celle-ci se bouge, car la situation est catastrophique, encore bien plus pour les personnes handicapées, isolées, sans famille ou aide proche.

Et elle l'est à des tas de niveaux. Demander des accès possible n'est pas suffisant, il faut les chiffrer en mètres disponibles pour manoeuvrer, entrer dans les ascenseurs, avec des scooters électriques pour handicapés toujours plus nombreux qui n'ont accès nulle part, même pas dans les immeubles moderne et récents ou de locaux privés au rez pour les mettre à l'abri et les recharger.

Il faut oeuvrer sur l'ergonomie et les défauts graves de sécurité de ces scooters aussi, qui n'ont même pas de suspension ! et dont la tête de commande électrique n'est pas étanche.

Il faudrait également que les assistants sociaux ne refusent pas systématiquement toute demande d'aide administrative, que le service des curatelles refuse tout aussi systématiquement malgré la nouvelle loi en vigueur

Et que des médiateurs soient en place pour dénoncer les maltraitances physiques et psychologiques, parfois même le harcèlement des services mêmes de l'Etat.

Il faudrait bien des choses...relevant des droits humains les plus élémentaires et qui sont bafoués journellement.

Alors merci à cette organisation d'exister et à vous de la relayer.

Écrit par : Jmemêledetout | 11/10/2013

Les commentaires sont fermés.